Chenilles processionnaires : attention danger !

0
434

Depuis de nombreuses années, la Commune lutte contre les chenilles processionnaires qui se logent dans les pins, cèdres, cyprès et ont un effet dévastateur sur les végétaux.

Les papillons apparaissent entre juin et septembre et pondent leurs œufs. L’éclosion se fait 5 à 6 semaines après la ponte donnant naissance à des chenilles qui tissent des nids de soie dans lesquels elles se cachent pour s’alimenter. Au printemps, les chenilles quittent leurs cocons, se déplacent en procession pour s’enfouir dans le sol, se transforment en chrysalides puis en papillons et le cycle recommence.
Ces insectes possèdent des poils urticants qui peuvent être nuisibles pour l’homme et les animaux, même sans contact direct : réactions cutanées importantes, boutons, démangeaisons, lésions oculaires et respiratoires.
Il est donc impératif et nécessaire de les combattre rapidement (voir l’arrêté municipal n°2012-78 du 7 mars 2012).

Plusieurs moyens de lutte existent et nécessitent de se protéger avec des vêtements adéquats, des lunettes et des gants :

  • lutte mécanique : échenillage qui consiste à enlever et à détruire les pontes et les nids qui seront incinérés
  • piégeage ou écopiège : récupère les chenilles lors de leur descente de l’arbre, incinération des pièges
  • lutte biologique : pulvérisation d’un produit, le bacillus thuringiensis, en vente dans les magasins spécialisés
  • installation de nichoirs à mésanges, prédateurs de ces animaux
  • confier le travail à un professionnel.

Pour en savoir plus, consulter le site :
http://chenilles-processionnaires.fr