Refonte et extension du dispositif de vidéoprotection des espaces publics

0
179

A l’instar de bon nombre de villes, la commune de Vernaison est confrontée depuis plusieurs années à une montée de la délinquance. Celle-ci se caractérise notamment par des dégradations sur les équipements communaux, des incivilités et par des agressions verbales ou physiques dirigées vers les habitants et les commerçants générant un sentiment d’insécurité auprès de la population.

L’amélioration de la sécurité dans les espaces publics est donc apparue comme un enjeu capital. Appréhendé par la Commune, ce sujet a fait l’objet d’un programme d’actions spécifiques avec pour objectif premier de sécuriser les lieux publics, d’assurer la protection des biens et des personnes et au final, de faire baisser le ressenti d’insécurité.

Un plan régional de sécurisation a été décidé par la Région Auvergne Rhône-Alpes. Ce plan vise d’une part, à renforcer la présence de la police ferroviaire et d’autre part, à équiper les gares ainsi que les trains de la Région de dispositifs efficaces du vidéo-protection, l’Etat étant associé à cette démarche. C’est ainsi qu’en complémentarité des dispositifs mis en place avec la SNCF, la Région Auvergne Rhône-Alpes a engagé un partenariat avec les Communes, dont la connaissance des réalités de terrain est précieuse, en adoptant des modalités d’accompagnement financier aux Communes qui déploient un système de vidéo-protection à proximité de la Gare.

Dans le cadre du projet de réorganisation du dispositif de vidéo protection sur certains secteurs décidé par la Commune et le déploiement de nouvelles caméras sur des zones actuellement non couvertes, un dossier de demande d’aide financière a pu être présenté. En effet, l’un des secteurs concerne la Gare de Vernaison.

Une convention de financement des équipements de vidéo protection aux abords de la Gare de Vernaison vient d’être signée entre la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Commune. La subvention régionale s’élèvera à la somme de 10 000 € pour une dépense éligible de 20 000 € soit un taux d’intervention de 50 % pour ce projet sur le secteur de la Gare.